lundi 16 octobre 2017

Une table enfant transformable en bureau

Mon nouveau projet fait entièrement avec mes petites mains est enfin terminé. J'ai créé une table spéciale pour ma fille, grande et spacieuse pour lui permettre de jouer aisément.

J'ai voulu un meuble facile à faire et solide. Mais surtout j'ai voulu un meuble réutilisable. C'est pourquoi j'ai choisi de confectionner cette table transformable en bureau enfant en la séparant en 2 pans, fixés avec des gonds de porte en laiton.

Après avoir scié tout les morceaux de bois nécessaires et après les avoir poncé, j'ai choisi des couleurs pastels claires et à la fois enfantines, du rose, du jaune, du vert et du blanc. Je voulais donner à cette table un aspect frais et doux à la fois. J'y ai rajouté ma touche perso avec mes empreintes de pinceaux. Et j'avais envie d'un petit côté acidulé avec des vermicelles colorés géants.

C'est une table qui va évoluer très rapidement, à la même allure que l'évolution fulgurante d'un enfant. Le bois utilisé est du pin brut industriel. J'ai pris un réel plaisir à confectionner cet objet et je compte évidemment ne pas en rester là. À bientôt pour de nouveaux projets!

Sharmila.















mardi 5 septembre 2017

Mes rideaux tatoués


J'ai récemment refait entièrement la cuisine de notre nouvelle maison. C'est une grande pièce dans laquelle on peut facilement installer un coin repas. J'ai opté pour des rideaux pour cacher les fenêtres persiennes (appelées "nacots" ici), la porte, et pour plus d'intimité. Je souhaitais aussi donner un aspect plus ethnique et chaleureux à cette pièce où on avait choisi des couleurs neutres. J'ai opté pour des tons beige. Ce qui tombait bien car j'avais gardé des tissus de rideaux de notre ancien logement. Le côté ethnique se retrouve dans le type de motif utilisé pour décorer les rideaux: des motifs africains de couleur marron.












mercredi 19 juillet 2017

Ballades - Alpes françaises


Ballades - Alpes françaises from Sharmila Créations on Vimeo.


Je vous embarque avec nous pendant une semaine dans les Alpes françaises, autour du parc de la Vanoise, à Brides les Bains, Courchevel, au Lac de la Rosière, à Champagny-en-Vanoise et à Pralognan-La-Vanoise en passant par Bozel, et pour finir par un passage éclair à Annecy.

Notre séjour a été complètement improvisé. J'ai donc sauté sur l'occasion d'embarquer la gopro pour me remettre dans le bain de la vidéo et du montage. Et le cadre s'y prêtait parfaitement. Rien de mieux qu'une virée en famille au milieu des montagnes pour retrouver de bonnes sensations créatives.

Au-delà de l'aventure, la démarche a été motivée par un désir de bien-être et de retrouvailles avec des lieux que l'on connaissait déjà pour y avoir vécu quelques mois le temps d'une saison. C'est à partir de cet endroit aussi que beaucoup de nos choix de vie se sont déterminés. Ce fut un véritable retour au source pour ma petite famille, pourtant issue de 2 cultures différentes et venant d'ailleurs, loin. C'est pour souligner ce caractère authentique que j'ai voulu réalisé ces images.

La contemplation est une partie très importante de mon quotidien de vie mais aussi de ma façon de créer mes objets. Je passe beaucoup de temps à observer, tout et tout le monde, tout ce qui m'entoure.
Observer les montagnes est la possibilité d'entendre l'histoire du Monde, des origines à nos jours. Elles sont pour moi aussi importantes que l'histoire qui se racontent à travers nos proches les plus âgés. À la proximité des massifs naturels on ressent le besoin de se taire et de les laisser nous inspirer. Et si par malheur on a la prétention de mieux les connaitre qu'eux-mêmes, ces massifs sont capables de prendre des vies tant leurs parois sont parfois dangereuses. Ils nous enseignent l'humilité et nous rappelle notre fragilité. Ils nous inspirent également la force intérieure.

J'espère que lors de vos prochains voyages dans les montagnes vous pourrez passer quelques instants à écouter leur histoire.

Bon voyage!

jeudi 4 mai 2017

Tambour customisé


Récemment mon ami Kafmaron m'a demandé si je pouvais créer une bannière pour son tambour. Musicien, compositeur, interprète, et à la fois professeur de musique, c'est un instrument qu'il utilise très souvent. Et il souhaitait le personnaliser. Son choix s'est porté sur les feuilles et plantes tropicales que l'on trouve en abondance sous nos latitudes et qui nous inspirent. Notre île est une véritable mine d'or de métissages. Toutes les influences ethniques s'y retrouvent et arrivent tant bien que mal à cohabiter, tout comme les plantes endémiques et importées entre elles. 
J'ai souhaité pour ma part retranscrire cette diversité au milieu d'une terre unique, composée de motifs, comme une écriture. L'écriture du temps dans la nature. Les strates de sédiments qui nourrissent nos plantes, composées de plein d'âges antérieurs donc différents, et qui nous nourrissent également. 
En tant que danseuse la musique est comme une seconde peau. Quand la musique vibre, le danseur ne peut s'empêcher de bouger. Ce projet a été une véritable découverte picturale, artistique et personnelle. 
J'ai peint sur du tissu avec des peintures acryliques et des feutres de peintures. L'avantage est que l'on obtient une bannière rigide et facile à installer. La bannière est posée comme une seconde peau fixée avec des adhésifs. La partie centrale du tambour est donc intacte. Elle se retire facilement lorsque l'on démonte toute la structure. 
























Et en bonus un morceau de Kafmaron via sa chaîne youtube





Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...